Gardiens des cités perdues de Shannon Messenger

Auteur : Shannon Messenger
 Editeur : Lumen
 Date de sortie : 15 Mai 2014
 Broché : 517 pages

 ~Son résumé~

Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à haute voix. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde. Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ? 

~Mon avis~

Il y a des livres, on ne sait pas pourquoi mais dès qu’ils sortent en librairie, ils nous font de l’œil et je suis sûre que si on écoutait attentivement on les entendrait psalmodier « achète-moi, achète-moi, ACHETE-MOI ! ». Bref, Gardiens des Cités perdues a été pour moi un de ces livres, j’ai résisté jusqu’en Août, éloignant les incantations du dit bouquin à coups de porte-monnaie vide et quand enfin je l’ai ramené à la maison, il n’est pas resté longtemps fermé.

Le personnage principal créé par Shannon Messenger s’appelle Sophie Foster. Elle a 12 ans et possède des facilités d’apprentissage telles qu’elle a déjà sauté de multiples classes et se sent complètement mise à l’écart par ses camarades. Cela la peine beaucoup mais est également une nécessité puisque la jeune fille est télépathe et que, par conséquent, s’éloigner des autres lui permet de respirer un peu.  Alors qu’elle est en visite scolaire dans un musée, Sophie va faire la rencontre de Fitz qui lui apprend qu’elle n’est pas humaine et que sa communauté la cherche depuis sa naissance. Sophie tout d’abord très sceptique (qui ne le serait pas ?), va finir par se laisser embarquer par le jeune homme et va découvrir un univers où Shangri-La et l’Atlantide ne sont pas juste des mythes mais de réelles cités. De nombreuses questions vont alors se poser : qui est-elle, ses parents sont-ils vraiment ses parents, comment va-t-elle rattraper tout son retard sur les enseignements dispensés dans ce nouvel univers ? Et bien d’autres encore.

Des personnages réalistes et très attachants

La trame générale de l’histoire que laisse présager le résumé, ne semble pas vraiment sortir de l’ordinaire. Dans la littérature jeunesse, des jeunes filles qui apprennent qu’elles ne sont pas humaines mais vampires, loups garous, fées, trolls, gremlins (oui bon j’exagère), c’est monnaie courante. J’avais pourtant l’intime conviction que cette histoire-là serait différente et j’avais raison. Dès les premières pages du roman, j’ai été embarquée, on rencontre tout de suite Sophie et on s’attache tout de suite à elle. Contrairement à d’autres personnages qu’on peut croiser, Sophie 12 ans n’agit pas comme si elle en avait 18, oui c’est une jeune fille très intelligente mais elle garde des réactions enfantines qui la rendent bien plus réelle que nombre de ces congénères dans d’autres livres, elle a par exemple une peluche et a une peur bleue des docteurs, c’est tout simple mais ça fait beaucoup dans la tête du lecteur. Et les autres personnages sont dans la même veine, après Fitz (le charmeur de ces dames), nous croisons son père Alden (la voix de la sagesse), Keefe (le rigolo de la bande), Dex (le meilleur ami) et une flopée d’autres qu’on aimerait beaucoup voir pour de vrai !

Beaucoup ont comparé cette nouvelle saga avec Harry Potter et je dois reconnaitre que j’ai retrouvé au cours de ma lecture le même ressenti que lorsque j’ai lu les aventures de notre cher sorcier. L’univers est très bien construit, toute une nouvelle société est mise en place avec des règles hiérarchiques, un système d’éducation et des anecdotes qui font sourire : pour déverrouiller son casier à l’école, par exemple, il faut lécher la serrure dont le goût change régulièrement. Tout cela donne une dimension particulière à l’histoire qui va au-delà ce que j’ai l’habitude de lire en jeunesse.

Un roman à multiples facettes

Shannon Messenger a parfaitement su mixer l’humour, le suspense, le drame et le fantastique et c’est un plaisir à lire, les sentiments des personnages sont vrais et même quand des événements affreux surviennent l’auteure parvient à ne pas tout faire basculer dans le tragique et à toujours apporter de la fraîcheur à l’histoire (et là Keefe y joue pour beaucoup). Au fil des pages certaines questions trouvent leurs réponses, d’autres non, Sophie sait qu’on lui cache des choses mais encore une fois, elle n’a que 12 ans et ne cherche pas à se révolter en permanence. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde lors de ma lecture, j’ai trouvé toutes les péripéties très bien trouvées, elles permettent de s’attacher encore plus aux personnages et de bien comprendre le monde dans lequel nous sommes plongés. Autre point extrêmement positif : l’écriture de Shannon Messenger, dès la première page j’ai adhéré à sa plume !

Vous l’aurez compris, cette lecture a été un pur plaisir du début à la fin. J’ai beau chercher des points négatifs je n’en vois pas à part peut-être que le prochain tome n’est pas encore sorti en version française et que c’est un déchirement de refermer le livre sans pouvoir lire la suite !

Si vous aimez les romans jeunesse bien élaborés, les univers autres que le nôtre, si vous avez envie de retrouver cette passion qui ne vous a pas quittés lorsque vous avez lu Harry Potter (car vous l’avez lu bien entendu), si vous avez envie de savoir pourquoi des incendies aux odeurs sucrées fleurissent à San Diego, comment un homme peut s’évaporer, pourquoi Sophie a des yeux bleus alors que tout le reste de sa communauté les a marron, ça et bien plus encore, alors foncez, je pense que vous ne le regretterez pas.

5 fraises
coupdecoeur

Advertisements

3 réflexions sur “Gardiens des cités perdues de Shannon Messenger

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s